Mes nouvelles de Gwada




  JP4.jpg
Jean-Pierre Planque

Après L'homme à queue de cochon, voici une autre des ces lettres aux amis écrite en une soirée et revue le lendemain... C'était en 2003. Plus tard m'est venue l'envie de vous les faire lire sur Internet. Peut-être les regrouperais-je un jour en recueil...

 



    Concernant les horreurs perpétrées la semaine dernière à Lille dans une cage d'escalier, quand j'ai vu ça à la télé, mes yeux étaient hagards, hagards du Nord. Oui, si le viol avait eu lieu à Marseille, mes yeux auraient été tout autant hagards, mais hagards de Lyon, ce qui, vous en conviendrez, eût été moins crédible...
   Qu'une gamine de 12 ans ait été violée par trois individus basanés m'étonne : où donc ont-ils trouvé un 3e trou ?
   Nous vivons dans un monde médiatiquement limite, surtout sur TF1 qui nous déverse chaque soir des tonnes d'horreur. Quand on voit la tête de PPDA ou celle de Claire Chazal, on comprend : nul doute que pour rallonger leurs cachets, ils font des ménages dans les funérariums. Ils ont des tronches verdâtres de croque-mort.
   Ici, en Guadeloupe, on suit de loin l'actualité métropolitaine. Mais nous avons, nous aussi, notre lot quotidien d'horreur : le frère aîné de notre propriétaire s'est fait massacrer à la machette. On se fend la gueule comme on peut entre potes... Moi, je dis que c'est plus sympa, plus franc, plus sincère ; on ne va pas aller acheter des lance-rockets jusqu'en Europe de l'est. Non, on se la fait local, avec ce qu'on a sous la main, on ne se la joue pas caïd et l'on sait rester simple !
   Savez-vous que je ne sors plus ? J'ai peur. Avec toutes ces horreurs que la télé nous déverse, je passe des heures entières à repeindre mon balcon. En blanc, évidemment, car le blanc c'est le Bien. J'en suis à la cinquième couche. Pensez-vous que ce soit suffisant ? Le Maître du Monde, mon ami George double U, l'a dit :
   « Il faut combattre l'axe du Mal, repeignez vos terrasses et vos balcons en blanc ! » Il a dit aussi : « Si ta femme te trompe, c'est forcément avec un terroriste. Si ton fils ou ta fille a des mauvaises notes, ne cherche pas, dénonce tout de suite l'instituteur, le directeur, le recteur, ils sont tous à la solde d'Al Kaïda ! »
   Nous sommes tous dans le monde de l'après 11 septembre, rien à faire, c'est une date hystérique que l'on veut faire passer pour historique.
   Imagine, ma Fanny : demain tu te retrouves devant un flic. Il te fout une lampe en pleine gueule avant de te demander :
   « Que faisiez-vous le 11 septembre ? »
   Fanny : « À quelle heure ? Attends, là, j'ai pas envie de me faire piéger. On joue pour combien d'Euros ? Jean-Pierre, je choisis le joker. »
   Le flic : « 9 heures du mat', heure locale. CNN a passé les images en boucle. Tu vas pas dire que tu ne sais pas de quoi je parle, espèce de ... »
   Fanny : « Attends, là... Tybi m'a apporté le café au lait et les croissants au lit. Après, y'a eu comme une énorme explosion. J'ai joui. Ah putaing, il est bon mon Tybi ! Vous croyez que ça a pu foutre la merde jusqu'à New York ? »

FIN


© JPP, mars 03
© Jean-Pierre Planque. Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur.

10/09/06
L'Envol
Peau douce, peau froide
Les Lépidoptères géants
L'homme à queue de cochon
Guadeloupe-sur-Sorgue
Le Colibri SDF 
Le Chat philosophe

La Femme de l'Ingénieur chimiste
Divine épouse